Entreprises réglementées en France

Certaines professions en France ont des réglementations strictes, notamment les comptables, les vétérinaires, les coiffeurs, les constructeurs et même les marchands de vin. Si votre entreprise fait partie de ces professions réglementées, vous devez vous inscrire auprès de l’organisme approprié. Vous devrez peut-être prouver que vous avez les bonnes qualifications, l’expérience et la responsabilité d’assurance avant de pouvoir travailler.

Découvrez si l’entreprise que vous souhaitez créer est réglementée via le site de l’APCE – il suffit de cliquer sur la lettre de l’alphabet appropriée pour trouver le secteur dont vous avez besoin.

Vérifiez le nom de votre entreprise

Vous pouvez vérifier en ligne et gratuitement si le nom que vous souhaitez utiliser pour votre entreprise est déjà utilisé par une autre entreprise via l’ Institut national de la propriété industrielle (INPI) . Si vous souhaitez protéger votre propre raison sociale ou logo, vous devez l’enregistrer en tant que marque ( dépôt de marque ) auprès de l’ INPI ; au cas où vous ne le feriez pas – et que quelqu’un d’autre commence à utiliser le même nom ou logo à l’avenir – vous n’aurez aucun droit légal de le conserver.

Lorsque vous créez un site Internet, vérifiez que le nom que vous souhaitez est disponible auprès de l’AFNIC , le registre des noms de domaine .fr.

Aide financière

Les banques françaises doivent offrir une aide financière aux nouvelles entreprises. Il s’agit notamment d’un prêt de démarrage Prêt à la Création d’Entreprise (PCE) jusqu’à 7 000 EUR ou d’un prêt commercial appelé Prêts Bancaires aux Entreprises (PBE).

Consultez le site Internet de votre Conseil Régional pour obtenir des informations sur les aides financières et les prêts ainsi que des conseils aux entreprises.

Si vous êtes au chômage ou sur le point de le devenir, il vaudra la peine d’étudier deux dispositifs : ACCRE et NACRE.

L’ACCRE offre un soutien financier aux chômeurs qui souhaitent créer une entreprise, en payant des charges sociales réduites. Les personnes éligibles sont celles qui sont inscrites au chômage auprès de l’agence gouvernementale Pôle Emploi, ou qui sont sur le point d’être mises au chômage par une entreprise en faillite ou en liquidation. Si vous vous installez en tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez bénéficier d’un taux de charges réduit jusqu’à trois ans ; si vous ne le faites pas, vous devrez alors payer toutes les charges sociales une fois que votre revenu annuel dépasse 20 814 € (chiffres 2014).

NACRE offers interest-free loans and business advice. Find out more from your local Direccte (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi).

Si vous souhaitez demander un financement pour votre entreprise soutenu par l’UE, 

Comment créer votre entreprise en France

La première étape de la création d’une entreprise est de l’enregistrer. Toutes les entreprises doivent s’inscrire et sortir l’extrait Kbis avant de pouvoir fonctionner. Vous devez le faire auprès du Centre de formalités des entreprises ou CFE ) ou en ligne sur www.guichet-entreprises.fr .

Il existe différents CFE pour chaque type d’activité commerciale et vous devez faire votre demande via le CFE approprié. Vous pouvez trouver vos bureaux locaux sur leurs sites Web. Par exemple:

  • Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) , si vous souhaitez créer une boutique ou une société commerciale sans élément « artisanat, métiers ou artisan ».
  • Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA), for manual/trades and crafts people.
  • Les Greffes des Tribunaux de Commerce for companies of regulated professionals.
  • URSSAF pour les professions et prestations intellectuelles comme les traducteurs ou les concepteurs de sites internet.

Documents nécessaires à l’enregistrement d’une entreprise

Les documents dont vous avez besoin pour vous inscrire varient en fonction de votre type d’entreprise, mais peuvent inclure :

  • Justificatif de domicile (facture EDF, contrat de location) ;
  • Pièce d’identité en cours de validité (passeport ou carte nationale de voyage en cours de validité, carte de séjour) ;
  • Preuve que votre conjoint en comprend la responsabilité.

Si vous créez une société, vous devrez peut-être déposer des fonds auprès d’un notaire ou d’une banque, par exemple, rédiger un projet de statuts pour la société (voir ces informations à l’APCE), désigner un PDG et publier un avis de constitution dans un journal juridique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *